Mémoire Militaire Alpine

Recherches sur le fait militaire en Savoie (1870 - 1962)

Les prémices du ski alpin à l'orée du XXe siècle

skieurs télémark
Des skieurs faisant avec application leur virage, dit "télémark"

En France, le développement du ski est le fruit d’une étroite collaboration entre les militaires des troupes alpines et le Club Alpin Français (CAF) fondé en 1874. Durant le fort enneigement hivernal, les habitants populations des hautes vallées alpines utilisent traditionnellement des raquettes à neige, avec lesquelles la marche est lente et fatigante. Pourtant, le ski est en usage depuis des siècles dans les pays scandinaves. Divers précurseurs tentent tout de même l’expérience, tels Henry Duhamel, un Dauphinois féru de montagne, qui achète une paire de « patins à neige » au pavillon scandinave lors de l’Exposition universelle de Paris en 1878. Sans manuel, il tente en vain de s’en servir : « Je me trouvais aussi embarrassé d’en tirer profit qu’une carpe peut l’être d’une pomme », écrit-il. Il en commande tout de même 14 paires pour ses amis (30 à 50 F. pièce). Par l’amélioration des fixations, il peut faire l’ascension de la Croix de Chamrousse (2253 m.) à ski avec quatre compagnons du CAF en 1890. Ce petit groupe fonde le premier ski-Club de France en 1895 à Grenoble.

Au-delà de cette initiative locale, ce sont les chasseurs alpins qui introduisent véritablement la pratique du ski dans les Alpes. Malgré les réticentes initiales, des officiers précurseurs mènent des expériences, tel le lieutenant Widman, d’origine suédoise ; en garnison à Embrun en 1897, il réussit l’ascension à ski du Mont Saint-Guillaume en 6 heures au lieu des 10 heures requises en raquettes. Puis en 1900, le capitaine Clerc, le père du ski militaire, équipe à ses frais et forme ses soldats au ski. L’expérience est si concluante que le Ministère de la Guerre crée à Briançon, en 1903, la première Ecole de Ski Français, avec des instructeurs scandinaves. Les unités alpines utilisent alors les skis pour effectuer des reconnaissances de plus en plus audacieuses en haute montagne. Le capitaine Clerc souhaite que les soldats deviennent ensuite « des apôtres du ski » dans leurs propres villages : « L’utilisation du ski par la population facilitera la vie quotidienne, favorisant les déplacements. Les jeunes gens ne seront plus confinés dans leurs écuries malsaines et sortiront respirer l’air pur. »

L’usage de deux bâtons au lieu d’un se répand en ski « norvégien » (de fond) et le virage dit « télémark » s’effectue avec un fléchissement de la jambe intérieure pour le ski « de descente » (de piste). L’engouement pour cette discipline nouvelle se confirme lors du premier concours international de ski alpin, organisé conjointement par l’armée, le Touring Club et le CAF : le 9 février 1907, 3000 participants se retrouvent à Montgenèvre. A la veille de la Grande Guerre, le ski n’est plus un simple moyen de locomotion, il est devenu un jeu, un sport, mais aussi un phénomène de mode. Les touristes skieurs s’enfoncent toujours plus loin dans les vallées alpines, favorisant ainsi l’essor de l’hôtellerie et enrichissant les autochtones. Les premières stations de ski les accueilleront après 1918.

Quelques dates-clés :

  • 1874 : création du Club Alpin Français (CAF).
  • 1878 : première expérimentation de skis par le Grenoblois Henry Duhamel, diffuseur de cette pratique en France.
  • 1890 : amélioration des fixations et ascension de la Croix de Chamrousse à ski par Duhamel et ses compagnons du CAF.
  • Années 1890 : expérimentations des skis dans diverses garnisons alpines.
  • 1893 : fabrication dans la vallée de Chamonix de la première paire de ski française.
  • 1895 : création du premier ski-club à Grenoble à l'initiative d'Henry Duhamel et de la Section de l'Isère du CAF.
  • 1897 : premier exploit sportif militaire à ski : le lieutenant Widman réussit l’ascension du Mont Saint-Guillaume.
  • Février 1902 : premier concours à ski.
  • 1904 : création de l’Ecole militaire de ski à Briançon par le Ministère de la guerre avec des instructeurs norvégiens. Première ascension du Mont Blanc à ski.
  • 1907 : l’armée, le Touring Club de France et le CAF organisent le premier concours international de ski à Montgenèvre (Hautes-Alpes). Le CAF reçoit le pouvoir confédératif et réglementaire du ski.
  • 1913 : organisation du premier examen de skieur militaire.
  • 1924 : le ski devient sport olympique à l'occasion des premiers Jeux Olympiques d'hiver ayant lieu à Chamonix.
  • 1931 : première édition des Championnats du monde de ski alpin.

Sébastien Chatillon Calonne (DL, 2013)

Adhérer  Nous contacter

Suivez-nous sur Facebook

Abonnez-vous à notre newsletter